Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Newsletter

 

L’apnée du sommeil : de la reconnaissance des symptômes aux traitements

L’apnée du sommeil :  de la reconnaissance des symptômes aux traitements

Avec des symptômes tels que la fatigue ou le ronflement, l’apnée du sommeil a longtemps été vue comme banale, voire bénigne.

Ce n’est que très récemment qu’elle a été considérée comme une véritable pathologie relevant de la santé publique au regard du nombre élevé de personnes concernées dans le monde. 

 

Dès 1956, on parlait du « syndrome de Pickwick » pour qualifier l’apnée du sommeil. Cela faisait référence au roman de Charles Dickens (The Pickwick Papers) dans lequel le personnage principal – Pickwick – était décrit comme étant en surpoids et souffrant de crises de somnolence incontrôlables.

 

Mais le terme « apnée » n’est réellement utilisé qu’à partir de 1965, lorsque le Dr Henri Gastaut, un médecin biologiste et neurophysiologiste, spécialiste de l’épilepsie, a observé des pauses respiratoires répétées pendant le sommeil de ses patients touchés par le syndrome de Pickwick. Il a nommé ce phénomène apnée (Du grec ancien ἄπνοια, ápnoia : absence d'air)(1).

 

En 1976, c’est en France que le Dr Christian Guilleminault, neurologue, définit précisément le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). Pour plus de détails sur ce point, nous vous recommandons la lecture de notre article sur les symptômes, les causes et le traitement du Syndrome d’Apnée Obstructive du Sommeil ici. (2).

 

C’est finalement en 1981, en Australie, que le Dr Colin Sullivan découvre et met en place le premier traitement non chirurgical de l’apnée du sommeil : l’envoi d’air à Pression Positive Continue (PPC) dans les voies aériennes du patient. Le procédé expérimenté était particulièrement rudimentaire, puisqu’il reposait sur un moteur d’aspirateur, des tubes plastiques et un masque de plongée !

Depuis, ce traitement s’est bien évidemment amélioré et son efficacité est largement reconnue par le milieu médical. Des masques sophistiqués sont étudiés pour épouser le mieux possible la forme de visage du patient. Portés en nasal, naso-buccal (facial) ou narinaire, ils sont plus légers et permettent une certaine mobilité pendant la nuit tout en limitant les fuites non intentionnelles. Enfin, les machines PPC (ou CPAP pour Continuous Positive Airway Pressure) bénéficient de technologies innovantes permettant de réduire leur taille et d’être moins bruyantes.

 

CPAP-Store est le premier site français de ventes en ligne dédiées au traitement de l’apnée du sommeil. Notre équipe de spécialistes est à votre disposition pour répondre à vos questions. Et depuis 2018, nous disposons également d’une boutique située au cœur de Paris où nous exposons de nombreux modèles de machines, de masques et d’accessoires.

A très bientôt !

 

Pour toute question, nous vous invitons à nous contacter par téléphone (01 87 89 85 13), email (contact@cpap-store.fr) ou directement en boutique, du lundi au samedi au 40 rue de la Réunion à Paris (75020).

 

(1) Gastaut H, Tassinari CA, Duron B. Polygraphic study of the episodic diurnal and nocturnal (hypnic and respiratory) manifestations of the Pickwick syndrome. Brain Res 1: 167-86, 1966.

(2) Guilleminault C, Tilkian A, Dement WC. The sleep apnea syndromes. Annu Rev Med 1976;27:465-84.

Contactez-nous

du LUN au SAM
Afficher le numéro +33187898513